La vie est un long fleuve tranquille (2)


Ou comment monter une équipe pour vaincre le deuxième scénario « Voyage le Long de l’Anduin » proposé par la boîte de base du jeu Le Seigneur des Anneaux JCE. Deuxième étape ! être discret et passer sous le radar du Troll !


Ok résumons ! il est gros, musclé et légèrement idiot, alors si ça ne vous dérange pas on va plutôt chuchoter pour évoquer la suite.
Michel POULET, intérieur et dépourvu d’intelligence, se caresse doucement la barbe. En fait ce geste lui permet de gagner du temps car il n’a pas la moindre idée de la manière dont ils vont se sortir de là ! il s’affole mais personne ne s’en aperçoit.

Une idée l’obsède par dessus tout : que fait ce p….n de Troll des Collines dans un bois ? Dans ce cas ne serait-ce pas plutôt un Troll des Bois ?

Puis Éowyn, un peu lasse, lui glisse à l’oreille : « Laisse moi faire » et Michel POULET de s’écrouler sur le sol terrassé par la bêtise.

Une version du deck décrit ci-dessous est disponible sur l’excellent RingsDB

https://ringsdb.com/decklist/view/11669/beravorowynthodred-1.0

ou le non moins excellent SDA JCE FR.

https://sdajce.fr/partage_deck/2499/

Vous l’avez compris Éowyn sera du voyage. La menace du groupe doit être située sous le seuil des 30 points et il faut prévoir du temps (quelques tours) avant d’affronter ce monstre écervelé. Le deck doit répondre à plusieurs nécessités qui sont, dans l’ordre :

  • Temporiser
  • Piocher
  • Générer de la ressource
  • Quêter
  • Détruire

La première partie du scénario doit permettre à la bande de s’étoffer, ensuite il faudra faire très vite pour enfin se séparer des derniers récalcitrants et remporter la victoire. Commençons par le choix des héros :

Afin de Temporiser le groupe va compter sur Éowyn qui est un personnage plutôt fragile mais qui possède une volonté d’acier. Sa capacité à quêter est phénoménale et l’accès à la sphère Énergie lui confère de sérieux atouts.

Théodred, qui accompagne habituellement Aragorn, doit générer de la ressource pour accélérer l’émergence des alliés , et spécifiquement ceux de sa propre sphère, mais nous verrons que quelques alliés seront produits par la sphère Énergie. En réservant au moins une ressource Théodred sera capable, pas le biais des événements disponibles, de gérer les surprises générées par le deck rencontre.

Enfin Beravor va piocher avec l’aide de Gléowine et si possible à tous les tours. L’objectif est de « meuler » le deck joueur (vous saviez déjà que Michel POULET était un expert). Les atouts essentiels doivent se trouver dans votre main et vous devez avoir assez de ressources pour les activer.


Le menace s’élève finalement à 27 points avec un deck composé de 3 sphères : Énergie, Commandement et Connaissance, difficile dans un deck à une main. Il faut désormais élaborer une stratégie et déterminer comment interagir avec les rencontres.

Première étape cruciale : baisser le niveau de menace de l’équipe. Les Salutations des Galadhrim représentent la meilleure option. Gandalf est également mais ponctuellement capable d’ajuster ce niveau par sa présence sur le champ de bataille. C’est, par contre, se priver des autres options offertes par cet allié : pioche et dégâts. Les Salutations des Galadhrim doivent, idéalement, se trouver dans la main de départ ou, dans le cas contraire, faire valoir son droit à refaire sa main (Mulligan). Avec trois exemplaires dans le deck il va être possible d’être extrêmement discret.

Éowyn a également accès à la Tombe de Nain qui permet de ramener dans sa main une carte Énergie. Le joueur va vouloir réintégrer les Salutations des Galadhrim ou un Tester sa Volonté qui est indispensable dans la survie de vos héros. Habituellement trois Salutations des Galadhrim sont suffisantes, réservez la Tombe de Nain pour récupérer l’événement capable d’annuler les effets « une fois révélée » d’une carte rencontre.

Il faut également se préparer au combat et pour vous aider à combattre le Troll, le Danger de la Forêt est extrêmement utile. Le Troll engage le groupe et vous stoppez net son attaque au moyen d’un piège fatal (n’oubliez pas d’attribuer une carte Ombre qui sera sans effet). Le Danger de la Forêt est un attachement, par conséquent, il est joué en phase d’Organisation. Le revers de cette méthode est donc qu’il faudra prendre une première attaque avant de piéger l’ennemi.

Le Courage Inattendu est un attachement puissant mais rare (lorsqu’on joue avec deux Core Set) et c’est pour cela qu’il sera présent qu’en deux exemplaires. Il est attendu ici dans un rôle bien précis. Il doit permettre à Beravor de réaliser une action (partir en quête, défendre ou attaquer) et de terminer le tour en piochant. La pioche est capitale (voire obsessionnelle) pour se doter de toutes les ressources disponibles dans son deck.

Préparer le combat c’est être capable de produire des dégâts. Ce n’est malheureusement pas la force principale dans ce deck. Cependant avec une faible menace vous pourrez, lors d’un combat déclenché intentionnellement, sélectionner les rencontres depuis la zone de cheminement, . L’objectif est de constituer un groupe large pour passer la deuxième étape rapidement mais aussi accumuler les dégâts sur une cible unique – il s’agira de trouver le bon dosage entre quête / défense / attaque.

Pour constituer ce groupe il faut de la ressource et cette tâche sera prise en charge par la sphère Commandement. Lorsqu’il s’engage en quête Théodred génère de la ressource, ce sera sa mission principale car en deux tours il sera capable de produire un allié relativement costaud. Le moteur principal est l’attachement l’Intendant du Gondor et Éowyn va en bénéficier tout au long de la partie (avec un bon tirage). Au départ elle produira de la ressource pour déployer des alliés et à la fin elle sera capable d’invoquer Gandalf.

Éowyn a besoin d’énormément de ressource pour utiliser l’événement Salutations des Galadhrim qu’elle est susceptible de lancer plusieurs fois avec la Tombe de Nain. Faire appel aux Traqueurs du Nord ou aux Guides de la Lórien est également extrêmement coûteux, avec une préférence pour les Traqueurs du Nord car le groupe ne voyagera pratiquement pas vers les lieux proposées et la capacité de cet allié est tout simplement démentielle lorsqu’il s’agit de nettoyer la zone de cheminement. Les héros pourront ponctuellement s’appuyer sur la présence d’un ou plusieurs Éclaireurs du Snowbourn.

Éowyn et Théodred partiront en quête ensemble régulièrement et c’est Éowyn qui doit bénéficier des ressources de Théodred en attendant que l’Intendant du Gondor prenne le relais. Ensuite Théodred aura tout le loisir de recevoir cette ressource indispensable pour l’évolution de la partie.

Beravor quant à elle n’accumulera que très peu de ressource lors de la partie. Elle devra réserver cette maigre récolte pour poser un piège : Danger de la Forêt. Elle ne pourra donc produire aucun allié, ou très peu. C’est sur l’événement Tenir et Combattre que vous pourrez compter pour déployer un allié de la sphère de votre choix. Ces alliés devant être dans la défausse il est possible d’envisager de déclencher, en anticipant l’utilisation future de Tenir et Combattre, la capacité Éowyn et défausser ainsi un allié de son choix.

Lorsque le groupe est, selon vous, suffisamment conséquent, il sera temps de passer la deuxième phase du scénario. C’est là que le « quatrième » héros du groupe prend toute sa mesure. Faramir peut donner l’occasion aux personnages engagés de renforcer leurs volontés. En utilisant
Toujours Vigilant vous doublez la mise. Michel POULET préfère toutefois garder cet événement pour Gandalf qui rend sa visite bien plus rentable d’autant plus si vous invoquez le vieillard par le biais d’une Attaque Furtive.

L’essentiel est dit ! vérifions ensemble les derniers aspects du deck :

  • Forgeron d’Erebor : Accessoirement une aide sur les quêtes, un défenseur ou un attaquant, sa capacité aide à reprendre des attachements défaussés, c’est un allié plutôt indispensable.
  • Garde de la Citadelle : Malheureusement pour lui il est souvent sacrifié pour la bonne cause.
  • Henamarth Chantrivière : vous connaissez, cet allié vous aide à anticiper la suite. Toujours à la fin du tour.
  • Tueur d’Orques Longue-Barbe : une solution pour en finir avec le Tireur Embusqué Gobelin, très efficace avec une ou plusieurs Attaques Furtives.
  • Archer du Cours d’Argent : Une bonne source de dégât pour renforcer les attaques.

Résumons !

Michel POULET et son équipe sont prêt à en découdre. Parions sur une première main avec un Intendant du Gondor, les Salutations des Galadhrim et si possible un Tester sa Volonté pour démarrer l’aventure dans de bonnes conditions. Beravor provoquera le reste. Bonne chance !

Avertissement :
Ce site web n’est pas produit, validé, supporté ou affilié avec Fantasy Flight Games. La Terre du Milieu, Le Seigneur des Anneaux, et les personnages, événements, objets et lieux qui s’y trouvent sont des marques déposées de The Saul Zaentz Company d/b/a Middle-earth Enterprises et sont utilisés sous licence par Fantasy Flight Games. Fantasy Flight Games, le logo FFG, Living Card Game, LCG et le logo LCG sont ® de Fantasy Flight Publishing, Inc. Tous droits réservés à leurs propriétaires respectifs.

Je ne possède aucune des œuvres présentées sur ce site. Soutenez les artistes originaux.

Les images des cartes proviennent de http://www.sdajce.net/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.