Les Démons de Minuit (1)


Une analyse et une description des menaces errantes dans le deuxième scénario de la campagne La Nuit de la Zélatrice : Les Masques de Minuit. Un cheminement commenté et argumenté à travers les différentes étapes de la progression des investigateurs. Le scénario fait appel aux decks proposés dans l’article « Ceci est une histoire vraie« .


Roland enthousiaste : « Et-il-m’en-trainent au-bout-de-la-nuit ! »

Roland en transe, survolté : « Les ! dé-mons-de-mi-nuit ! »

Daisy : « Roland ? »

Roland :  » M’en-traine! »

Daisy : « Arrête. »

C’est bon ? vous l’avez dans la tête pour la journée ? ne me remerciez pas, c’est bien la générosité qui me caractérise le plus. Michel POULET donne, sans compter.

La suite de cet article dévoile librement des éléments de l’intrigue, si vous souhaitez, dans un premier temps, découvrir cette aventure par vous même, ne lisez pas la suite ! pauvres fous !

Reprenons là ou nous avions laissé nos investigateurs. Roland et Daisy ont terrassé le Prête Goule et accepté la proposition de Lita CHANTLER. C’est en contemplant la maison en flamme que Michel POULET fait le point :

  • Suite à l’erreur précédente avec Effacer les Traces : Roland commence avec un Traumatisme Mental.
  • Daisy (investigateur principal) encaisse également un Traumatisme Mental : conséquence directe du choix formulé à Lita CHANTLER.
  • Daisy peut inclure Lita CHANTLER dans son deck mais ce ne sera pas le cas dans ce scénario car Daisy cherche à jouer prioritairement le Dr. Milan Christopher.
  • Les investigateurs ont accumulé six points d’expérience.
  • Roland dépense quatre points pour remplacer les deux exemplaires de Flic en Patrouille par la version améliorée (deux points d’expérience chacune). il reste deux points d’expérience.
  • Daisy dépense quatre points d’expérience pour remplacer les deux exemplaires d’Ouvrages Médicaux par deux exemplaires d’Encyclopédie (deux points d’expérience chacune). Il reste deux points d’expérience.

L’article s’articule autour de deux axes : La stratégie de Michel POULET, les menaces du scénario.

La stratégie de Michel POULET

L’objectif principal de nos investigateurs est d’interroger quatre Cultistes (unique) avant la fin du temps imparti. Ce résultat n’a pratiquement aucun impact sur la suite (stratégiquement parlant) et il n’est pas simple d’en obtenir d’avantage en jouant uniquement avec les cartes de la boîte de base. C’est plutôt un objectif réalisable et atteignable, c’est également un gain d’expérience non négligeable qui permettra aux investigateurs de faire évoluer leurs decks pour la dernière étape (la plus traumatisante).

Avertissement :
Lors d’un échange autour de cette Action avec Mer Cis (Membre du groupe Facebook dédié au jeu) il m’a paru important de préciser mon interprétation.

L’action suivante : « Collectivement, les investigateurs dépensent 2 indices par investigateur : piocher la carte du dessus du deck Cultiste. »

Michel POULET choisit de comprendre 2 indices doivent être dépensés par Investigateur – soit 4 indices : avec obligatoirement 2 pour Roland et 2 pour Daisy.
C’est important car la partie jouée dans la vidéo illustrant cet article impose cette règle.

En réalité ce texte ne préciserait qu’une notion de quantité : 4 indices dépensés lors d’une action dans une partie à 2 joueurs, sans obligation de participer – Soit, par exemple, 4 pour Daisy et aucun pour Roland.

Cette interprétation rendrait le scénario beaucoup plus simple.

L’action proposée par l’Acte 1a donne le ton. Contrairement au scénario précédent ou Daisy pouvait endosser pleinement le rôle de Chercheur, Roland devra chercher et découvrir des indices par ses propres moyens. Les investigateurs, lorsqu’ils traqueront les Cultistes (unique), devront le faire « collectivement », et donc, posséder deux indices chacun. Roland a trois options :

  • Déclencher sa capacité suite à la destruction d’un ennemi.
  • Doubler le gain avec l’événement Preuve!
  • Chercher par la méthode classique.

L’idée est donc de partager les indices disponibles selon les règles suivantes :

Daisy peut prendre la moitié des indices d’un lieu jusqu’à ce que Roland en ait dépensé six (soit trois Cultistes unique), ensuite libre à elle d’explorer les lieux générateurs d’expérience.

Roland et Daisy devraient avoir dénichés et interrogés un Culiste (unique) lors du passage de l’Intrigue 1a et fait en sorte de laisser Roland être en possession d’un plus grand nombre d’indice pour économiser une action Engager.

Le combat contre Le Chasseur Masqué est tout de même assez long. Sans être aussi puissant que Le Prêtre Goule, Roland devra être prêt à affronter cet ennemi. L’utilisation de la compétence Coup Vicieux doit permettre de gagner du temps (et de ce fait des actions). L’investigateur doit se focaliser sur la destruction de cette menace en un round, deux maximum car le scénario va dérouler ses obstacles et rendre l’exercice encore plus difficile. Daisy peut intervenir à l’aide de l’événement Le Pouvoir de l’Esprit et ainsi produire les quelques dégâts manquants. Son rôle de soutien est favorisé par l’utilisation de son Encyclopédie : Daisy peut ainsi choisir d’augmenter la valeur de la caractéristique Lutte de Roland pour assurer ses attaques ou augmenter ses propres caractéristiques.

Gardez en tête que l’ennemi doit être terrassé sur un lieu comportant des indices pour garder le rythme en activant la capacité de Roland, le placement est donc essentiel, et ce, sans s’éloigner de notre charmante intellectuelle. Daisy peut également continuer à investiguer pour la même raison.

Enfin, la dernière ligne droite : trouver deux Cultistes (unique). Simple à écrire plus complexe à réaliser. En fonction du tirage, du placement et du temps restant l’opération sera difficile.


Les menaces du scénario

Ce scénario est particulier puisqu’il propose un deck rencontre et un deck Cultiste.

Le deck Cultiste, construit avec le set Culte d’Umôrdhoth, est composé uniquement des ennemis à « interroger« . Ils n’est pas nécessaire de tous les combattre, au contraire, certains proposent une action alternative. Libre à vous de gérer selon le groupe d’investigateurs. Dernière subtilité, ils sont générés dans un lieu spécifique ce qui pose deux problèmes :

  • Le lieu est hostile (Le Cimetière).
  • L’ennemi engage un investigateur déjà occupé avec une autre menace.

Faisons la liste :

  • Drew « L’Homme Loup » est le seul Cultiste (unique) à combattre, en effet il ne propose aucune alternative.
  • Herman Collins est gérable par Daisy seule au Cimetière sous réserve d’être préparée pour l’occasion (en ayant donc une main pleine et si possible des cartes mortes).
  • Peter Warren est plutôt à gérer par Daisy qui est la plus capable de collecter les indices nécessaires.
  • Victoria Devereux se gère avec Roland ou Daisy. Avec une préférence pour Daisy qui peut générer de nombreuses ressources avec le Dr. Milan Christopher. Réservons les ressources de Roland pour alimenter Entrainement Physique.
  • Enfin Ruth Turner peut être combattue par Roland ou « échappée » par Daisy à l’aide du soutien Hyperconscience.

Pris individuellement les protagonistes semblent simple à gérer, chaque cas à une solution évidente. La réalité est parfois plus amère, un plan bien préparé est souvent ruiné par :

  • Les pions Chaos
  • Le deck de rencontre

Et que propose ce deck rencontre ?

Le set Les Masques de Minuit compose la base du scénario. Les lieux, dont certains sont tirés au sort, permettent de nombreuses interactions. Michel POULET privilégie les lieux offrant des soins en distribuant la guérison des dégâts pour Daisy et des horreurs pour Roland (respectivement les caractéristiques les plus faibles) mais seulement quand cela est nécessaire pour la survie du groupe. Le facteur aléatoire du Quartier Sud et du Centre Ville ajoute une bonne dose de tension. La traîtrise Ombre Chasseresse est une vraie plaie et présente en trois exemplaires. Il faudra choisir entre ralentir sa progression ou risquer la mort d’un investigateur, un choix cornélien.

Le set Un Froid Mordant, on connait et on adore la traîtrise : Froid de la Crypte (se référer à l’article précédent si nécessaire).

Le set Maigres Bêtes de la Nuit propose une créature puissante en deux exemplaires. Mais surtout une traîtrise qui, malheureusement, se relèvera pratiquement impossible à résoudre, son apparition se soldera souvent par un déplacement vers le Quartier de la Rivière et des dégâts qui s’ajoutent à la distribution généralisées dans le scénario. Daisy, avec l’aide Hyperconscience, peut lutter et tenter de rester sur place. Cette traîtrise peut également être considérée comme un déplacement gratuit, cela reste cependant risqué et très situationnel.

Le set Sombre Culte est composé de la plupart des ennemis dont Roland aura cruellement besoin. Ils constituent des menaces assez faible dont le placement aura une importance capitale sur le bon déroulement de la stratégie. Lorsque la traîtrise Mystérieuse Mélopée se manifeste, Michel POULET a tendance à chercher dans la défausse un Acolyte pour le placer sur un lieu sélectionné avec soin. Épaulé par son Chien de Garde ou le Flic en Patrouille (amélioré), Roland, gagne des actions précieuses. L’action rapide et la réaction forcée des ces alliés sont effectivement une bonne méthode pour collecter les indices facilement en éliminant les adversaires.

Enfin le set Portes Closes peut être gênant dans certaines situations mais ne représente pas le menace la plus douloureuse. Un mauvais timing (en début de partie par exemple, sans les bons soutiens) et les investigateurs perdent des actions vitales à tenter de résoudre l’obstacle. Il plutôt préférable d’exploiter un autre lieu.


Dans ce scénario le deck de rencontre est plutôt agressif : il retarde, affaibli, désoriente les investigateurs. Les Ennemis sont relativement faibles mais nombreux même si les Maigres Bêtes de la Nuit Chasseresse représentent un danger tenace.

Les investigateurs ne sont pas taillés pour esquiver les menaces, ils doivent y faire face et les détruire d’autant plus qu’ils augmentent le nombre de fatalité présentes dans la partie. Le temps passe donc très vite et l’objectif n’est pas aisé à atteindre.

Le parcours à travers les lieux est parfois fastidieux et contraignant. Les investigateurs vont se concentrer sur les lieux Hôpital St. Mary, Université Miskatonic, Quartier Nord et Centre Ville susceptibles de voir apparaître la plupart des Cultistes (unique) du deck.

Le challenge est relevé et présage d’une revisite quand les investigateurs seront bien mieux armés. Bonne chance !

Avertissement :
Ce site web n’est pas produit, validé, supporté ou affilié avec Fantasy Flight Games.
2017 Fantasy Flight Games. Fantasy Flight Supply est TM de Fantasy Flight Games.
Arkham Horror, Fantasy Flight Games, le logo de FFG, LCG et le logo de LCG sont ® de Fantasy Flight Games.

Je ne possède aucune des œuvres présentées sur ce site. Soutenez les artistes originaux

Les images des cartes proviennent de arkhamdb.fr.cr

Les images du deck joueur sont gracieusement mises à disposition par Shep.

7 commentaires sur “Les Démons de Minuit (1)

  1. Hey Michel 🙂

    J’aime beaucoup le style ! Mais une question me taraude: tu sais que les points d’expérience sont propres à chaque investigateur et ne peuvent pas être partagés, comme spécifié en page 3 du livret de campagne de La Nuit, right?

    J'aime

    1. Hey Razou ! Bien sûr ! Chaque investigateur accumule une certaine somme d’expérience en fonction du parcours réalisé. Si tu reprends un peu depuis le départ tu verras que je choisis de brûler la maison avec Lita Les investigateurs totalisent donc la même valeur d’expérience. Je ne suis pas un expert et ce n’est pas une démonstration, je partage ma façon de jouer et mon analyse avec tous les défauts qui me caractérise 🙂 si une erreur est décelée je me ferai un plaisir de la corriger !

      J'aime

      1. Pas de souci, je ne suis pas le dernier à faire des erreurs, mais à la lecture de ton rapport, j’ai l’impression que tu pioches beaucoup de points d’xp pour améliorer Daisy et très peu pour Roland. J’ai donc crû que tu faisais une réserve commune. Mais en relisant plus consciencieusement, effectivement, tu fais correctement, c’est juste que tu en gardes en réserve 🙂
        Mea culpa !

        J'aime

      2. Le Dévoreur du Dessous est une véritable horreur lovecraftienne, très thématique, quelque part… Jusqu’à ce qu’il prenne du plomb dans l’aile, si j’ose dire ^^

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.