Prison Break (2)


Ou comment monter une équipe composée de deux groupes de héros pour vaincre le dernier scénario « Évasion de Dol Guldur » proposé par la boîte de base du jeu Le Seigneur des Anneaux JCE. Deuxième étape ! déchiffrer la carte tatouée sur le corps du nain !


Beravor : « Gimli, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’annoncer, je commence par laquelle ? »

Gimli  » Commence par la bonne ! « 

Beravor  » Ton père n’a pas ronflé de toute la nuit ! « 

Gimli, le poing levé :  » Souhaites-tu ne plus jamais ronfler de ta vie à ton tour, par oblitération minutieuse et brutale de ta cloison nasale !? « 

Beravor :  » La mauvaise nouvelle est que Gloìn est en train de ronfler dans les prisons de Dol Guldur, capturé pendant sa pause nocturne et, qu’à mon avis, il est en train de les surexciter encore davantage »

Alors que nos aventuriers s’imaginent à peine comment Gloín a pu se battre le pantalon sur les genoux avec une bande d’Orques vachement en colère, ils se dirigent à grand pas vers la forteresse et réfléchissent au plan à mettre en œuvre !

Une version des decks décrits ci-dessous est disponible sur l’excellent RingsDB

https://ringsdb.com/fellowship/view/6968/aragornowynglinberavorgimliglorfindel

La plus grande difficulté dans ce scénario, ou la plus contraignante si vous voulez, se situe dans l’impossibilité de jouer plusieurs alliés par tour pour les deux groupes. Le scénario est totalement impossible avec un seul deck et deux boîtes de bases (ou trois). L’expérience se résumant à un tirage aléatoire du deck de rencontre jusqu’à espérer obtenir des traitrises en renfort des trois Objectifs, Michel POULET a dû le réussir une fois mais certainement avec trois tonnes d’erreurs dans le déroulement du scénario.

Mais comme dirait l’autre « c’est mathématique », c’est plus facile avec deux decks, car proportionnellement il y a moins de carte à gérer, mais pas plus évident. Alors si c’est plus facile et qu’on a deux mains, allons-y !

Alors comment aborder le scénario ?

La construction des decks est très limitée, l’offre disponible n’étant pas idéale, les decks ne seront pas totalement optimisés. Une chose est certaine: limitons nous dans le choix des alliés, misons plutôt sur les attachements et les événements mais encore plus sur les héros qui vont jouer un rôle bien plus important que dans les premiers scénarios.

Nous allons donc aligner six héros afin de répondre aux besoins suivants :

  • Quêter
  • Défendre et détruire
  • Contrôler
  • Soigner
  • Piocher

Détaillons maintenant les deux decks utilisés.


Le premier deck est basé sur les sphères Énergie et Commandement, il sera composé d’Éowyn, Aragorn et Glóin. Ce dernier étant le prisonnier son rôle est anecdotique quoi qu’il puisse accélérer/faciliter la fin de partie.

Éowyn est sélectionnée pour sa volonté et c’est elle qui portera la Carte de Gandalf – L’objectif privant le porteur de ces facultés d’attaque et de défense, Éowyn est tout naturellement désignée.

Aragorn est sélectionné principalement pour son potentiel de volonté, avec l’espoir d’équiper la Pierre de Celebrían, mais aussi afin de participer aux dépenses de ressources de la sphère Énergie. Il pourra défendre ou encaisser les dégâts d’une attaque sans défense (qui peut s’avérer être un jeu dangereux dans ce scénario). Il pourra également attaquer sans que ce soit le rôle principal. Sa capacité ne sera pratiquement pas utilisée, dans les premières minutes du scénario, afin d’économiser des ressources au maximum.

Glóin, quant à lui apportera, la bouffée d’oxygène nécessaire pour terminer l’aventure rapidement. Il sera également porteur d’un Objectif (La Torche du Donjon). Sa réaction aux blessures peut permettre de déployer des alliés plus rapidement et spécifiquement dans la dernière phase pendant laquelle la restriction est levée.

Listons ensuite les alliés essentiels du deck

Gandalf en tête, combiné à une Attaque Furtive (pour être original), servira exclusivement à produire des dégâts sur des menaces spécifiques. Ces cibles favorites : Le Nazgûl de Dol Guldur, les Vrombicornes, le Maître des Bêtes de Dol Guldur ou le Chef Ufthak que Gandalf pourra blesser directement, par son effet, dans la zone de cheminement. Il pourra également défendre ou attaquer et en association avec Toujours Vigilant il peut intervenir plusieurs fois selon le besoin (et votre chance) – on peut largement gérer sans sa présence dans la zone de jeu.

Faramir sera plutôt joué vers le milieu de partie pour deux raisons :

  • Il coûte cher et Aragorn est seul à générer la ressource adéquate.
  • Il sera utile à partir que la Quête 2b pour augmenter de manière significative le pool de volonté et permettre le passage des deux dernières quêtes en quelques tours (1 à 2 maximum) .

Le Traqueur du Nord est indispensable (et contraignant) pour nettoyer la zone de cheminement car le groupe ne cherchera pas à voyager vers les lieux compte tenu des effet néfastes en réaction avec l’action de voyage. C’est un peu le point faible de cette composition car sa sortie est relativement indispensable pour éviter d’être embourbé dans la zone de cheminement par la masse de lieux. L’autre choix consiste à voyager vers les lieux et, par exemple, tenter le sort en tirant une nouvelle carte du deck rencontre, défausser des cartes ou se priver de la pioche, à vous de voir dans quelle situation vous êtes le plus à l’aise.

L’Éclaireur du Snowbourn est l’allié sacrifiable, peu coûteux il peut aider à passer un moment difficile mais il vient surtout compléter le travail du Traqueur du Nord en nettoyant les lieux de la zone de cheminement.

Les alliés restant doivent participer à la production des dégâts avec le Tueur d’Orques Longue-Barbe (ainsi que sa réaction) et l’Archer du Cours d’Argent. Coûteux donc difficile à jouer rapidement.

Les attachements disponibles visent à augmenter le pool de volonté des héros, les ressources et l’autonomie. Nous l’avons dit, la Pierre de Celebrían sera assignée à Aragorn pour permettre au groupe de générer des ressources de la sphère Énergie. L’Intendant du Gondor sera assigné à Aragorn pour lui permettre de payer deux sphères différentes. La Faveur de la Dame est à attribuer aux héros (qui partent en quête de préférence) de votre choix, l’attachement n’est pas restreint.

L’attachement Courage Inattendu est à jouer selon votre besoin :

  • avec Beravor pour piocher/quêter/défendre/attaquer (attention qu’une seule pioche).
  • avec Aragorn (le choix de Michel POULET) pour quêter/défendre/attaquer (lorsqu’il sera capable de générer beaucoup de ressource Courage Inattendu peut-être combiné avec sa capacité pour compenser le manque d’interaction du groupe – handicapé par l’absence de Glóin)
  • avec Gimli pour, essentiellement, réaliser plusieurs attaques contre plusieurs ennemis (mais ce choix n’est pas le plus pertinent).
  • avec Glorfindel pour quêter/attaquer.

Enfin les événements, comme toujours avec la sphère Énergie, vont permettre de contrôler le jeu : en annulant un effet « une fois révélée » (Tester sa Volonté) ou un effet « ombre » (Coup Précipité), en recyclant les cartes (Tombe de Nains). Le contrôle passe par la gestion de la menace qui n’est pas obligatoire dans ce scénario, la limite étant celle imposée par les créatures de la zone de cheminement (plutôt haute en moyenne) et celle imposée par les règles dans sa valeur maximum de cinquante points.

Éowyn sera la cible de l’attachement (Connaissance) Protecteur de la Lórien et sera donc amené à se défausser de quelques cartes pour activer son effet et augmenter sa volonté. Nous défausserons en priorité des alliés Commandement coûteux en priorité qui pourront revenir en jeu avec Tenir et Combattre.

Les événements de la sphère Commandement sont déjà commentés dans cet article (et les précédents) avec Toujours Vigilant et Attaque Furtive. Michel POULET introduit l’événement Cause Commune qui peut s’avérer utile pour redresser un héros essentiel, comme Gimli lors d’un combat.

Rien de bien nouveau dans ce deck quand on a pratiqué les deux premiers scénarios et suivi les premiers articles. L’absence de Glóin génère une forme d’inconfort et les premières minutes du scénario sont capitales. Certaines cartes sont nécessaires rapidement et si un Mulligan ne permet pas de les obtenir Beravor ciblera ce joueur en priorité. Le Traqueur du Nord est par exemple une carte extrêmement importante pour remporter la victoire.

Correction : Michel POULET interviendra régulièrement dans ces articles pour corriger ou ajouter des informations utiles. Il s’agit d’exécuter les règles de la meilleure manière possible. L’attachement Intendant du Gondor ne peut pas être utilisé immédiatement après avoir été joué. En effet la première fenêtre d’action est située à la suite de la fenêtre réservée au déploiement des alliés et différents attachements. Au mieux les ressources gagnées pourront servir à payer des événements.


Le deuxième deck est basé sur les sphères Tactique et Connaissance, il sera composé de Beravor, Gimli et Glorfindel.

Beravor est le couteau Suisse du groupe mais c’est surtout la pioche qui nous intéresse car elle doit permettre de creuser le deck à la recherche des cartes essentielles. Selon le tirage vous choisirez un groupe ou l’autre avec une préférence pour le premier groupe.

Gimli va encaisser quelques dégâts très rapidement pour activer sa réponse et ainsi le rendre plus performant. Il sera également la cible des attachements Arme. Il doit être disponible pour éliminer les menaces et si possible en un seul tour. C’est lui qui génère les ressources des événements relatifs au contrôle des attaques.

Glorfindel sera sollicité essentiellement pour s’engager en quête. Sa capacité le désigne comme le porteur du dernier Objectif, car il pourra soigner le dégâts reçu à chaque tour

Listons ensuite les alliés essentiels du deck

Gandalf, je pense que maintenant vous avez bien compris pourquoi, ou alors vous êtes complétement demeuré. Le Mineur des Monts du Fer sont présents pour gérer l’imparable Pris dans la Toile.

De la pioche avec Gléowine, du soin avec la Fille de Nimrodel, du sacrifice avec le Lancier Gondorien.

Ici aussi, compte tenu de la restriction le choix sera primordial, une préférence pour Gandalf et le Mineur des Monts du Fer et éventuellement une option pour le Lancier Gondorien afin de gérer une menace engagée tout en la blessant au passage.

Le Forgeron d’Erebor est un bon allié, solide, complet et relativement peu coûteux. Il permet de reprendre dans sa main un attachement perdu suite à une mauvaise surprise du deck rencontre mais aussi peut permettre de récupérer un Danger de la Forêt si vous décidez d’aiguiser votre hache sur la créature prise dans le piège.

Les ressources Connaissance ne vont pas manquer, les ressources Tactiques seront dépensés avec parcimonie.

Les attachements Connaissance sont importants. Le Danger de la Forêt est primordial pour gérer les ennemis et gagner du temps. L’Instinct de Survie joue un rôle dans la survie d’Aragorn qui va devoir batailler de son côté et certainement encaisser des attaques sans défense (attention au Garde de la Caverne et son effet Ombre). Le Protecteur de la Lórien augmente les capacités d’Éowyn et de Glorfindel lors des phases de quête. Beravor peut être ciblé pour défendre et ainsi réduire les dégâts.

L’attachement Savoir Ténébreux, qui cible Beravor, peut donner un avantage au combat en décidant ou non de subir une attaque sans défense. Mais c’est franchement un luxe.

Deux attachements Arme Tactique pour permettre à Gimli (Hache de Nain, Lame de Godolin) une plus grande efficacité. A noter que, alors que les lieux resteront dans la zone de cheminement, la Lame de Godolin peut permettre de placer un pion quête (activation de l’effet) lors de la Quête 2b et ainsi déclencher la libération du prisonnier et par extension le déplacement du Nazgûl de Dol Guldur dans la zone de cheminement. Un calcul à faire.

Pour rappel les réponses sont indiquées par un déclencheur (mot en gras) « Réponse : » sur la carte Les réponses sont toujours facultatives et peuvent être déclenchées par leur contrôleur en réponse à (c’est-à-dire, immédiatement après) la condition de déclenchement spécifiée.

Les événements Tactique sont choisis pour, et destinés à, prendre le dessus dans les combat. Maîtrise des Armes, Feinte, Coup Rapide ou Coup Brutal doivent vous donner un avantage. Le coût réduit des événements est acceptable dans cette situation avec un seul Héros Tactique. Malheureusement la traîtrise Les Yeux de la Forêt peut tout remettre en cause et ruiner vos plans.

Les deux événements Connaissance Ruse de Ragadast et Chemins Secrets sont susceptibles de gérer votre menace et la disponibilité de vos héros, qui ne partiraient pas en quête pour affronter un combat par exemple.

Finalement il s’agit d’un deck assez complet, haut en menace, capable de répondre à plusieurs situations qui se complètent bien avec le premier deck. Peu d’interaction entre les deux si ce n’est le trait Sentinelle d’Aragorn qui peut s’avérer utile (d’autant plus avec l’attachement Instinct de Survie) ou le trait À distance des Archers du Cours d’Argent.


Pour résumer brièvement la manière dont la partie sera jouée voici quelques éléments de jeu :

  • Éowyn et Glorfindel seront systématiquement en quête (avec sept points de Volonté).
  • Des attachements doivent renforcer ce pool (Faveur de la Dame et Protecteur de la Lórien).
  • Aragorn sera le moteur de ressource du premier groupe pour les deux sphères et aura la charge d’une grande partie des alliés à jouer. Avec Courage Inattendu et Pierre de Celebrían il rejoindra ses compagnons en quête (pour totaliser 11 points de volonté)
  • Gimli est le nettoyeur principal, les ennemis seront engagés rapidement sans attendre l’engagement automatique
  • Beravor équilibre le jeu et sera le moteur de pioche des deux groupes selon votre besoin.
  • Glorfindel apporte une légère touche de soin mais peut, exceptionnellement, participer aux combats.
  • La sphère Connaissance apporte une dose importante de contrôle, toutes les menaces ne sont pas à éliminer
  • Les porteurs désignés des Objectifs sont Éowyn (Carte de Gandalf ), Glorfindel (Clé de l’Ombre) et Gloìn (Torche du Donjon).

Bonne chance !

Avertissement :
Ce site web n’est pas produit, validé, supporté ou affilié avec Fantasy Flight Games. La Terre du Milieu, Le Seigneur des Anneaux, et les personnages, événements, objets et lieux qui s’y trouvent sont des marques déposées de The Saul Zaentz Company d/b/a Middle-earth Enterprises et sont utilisés sous licence par Fantasy Flight Games. Fantasy Flight Games, le logo FFG, Living Card Game, LCG et le logo LCG sont ® de Fantasy Flight Publishing, Inc. Tous droits réservés à leurs propriétaires respectifs.

Je ne possède aucune des œuvres présentées sur ce site. Soutenez les artistes originaux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.