Ongle Incarné (1)


Ou comment affronter la première Nemesis proposée dans la boîte de base du jeu Aeon’s End. Cet article propose une analyse autour de la rencontre et une stratégie pour tenter de vaincre cette créature avec un seul Mage.


Un ongle incarné ça fait mal, ça vous met les nerfs en pelote.
Cette inflammation de la peau est principalement due à l’enfoncement anormal d’un ongle dans la chair.
Non mais sérieusement ? vous avez la taille de ces griffes ? ça pas un peu tendre le bâton pour se faire battre ?
Alors forcément ensuite ça hurle, ça tambourine à la porte, ça montre les dents, ça fait sa grosse colère.

Armez-vous de votre lime à ongle, on a du boulot !

Mais heureusement Mamie Brama est là, bienveillante, elle a décidé d’envoyer Jain, seule, du haut de ces 15 points de vie (Michel POULET a tenté moins mais ça passe pas encore) pour lui faire de gros bisous.

Connaître son ennemi

Rageborne est la première Nemesis avec laquelle nous allons tenter notre expérience.
Regardons la mise en place :

  • La Nemesis possède un deck spécifique (Strike Cards)
  • La Nemesis commence avec un token Fury

L’effet Unleash consiste en l’ajout d’un token Fury à l’apparition du mot clé autant de fois qu’indiquer sur la carte.

Dans les règles additionnelles nous constatons, qu’à la fin du tour, quatre tokens Fury génèrent un Strike et vous devez piocher un carte du deck spécifique – on retire ensuite trois tokens.

Laissons de côté la difficulté supplémentaire il y a déjà de quoi faire.

Qu’avons-nous dans le deck nommé ?

Ce deck de 6 cartes est essentiellement composé de dégâts directs vers Gravehold ou les vers Mages. L’une d’entre elle provoque 5 dégâts directs à Gravehold alors qu’une autre inflige 4 dégâts au Mage de son choix. Dans le cas d’un jeu à plusieurs Mages ce deck est moins « douloureux » qu’en solo, car quoiqu’il arrive, c’est le seul Mage présent qui va recevoir toutes les blessures.
Certaines cartes proposent des conditions (le Mage ayant le plus de brèche ouvertes ou le Mage avec le moins de point de vie) et encore une fois, seul, c’est plus difficile.
Une carte du deck défausse les sorts les plus coûteux, c’est alors un oasis de fraicheur dans cette tornade de brutalité.

Pour cette Nemesis essayons de ne pas déclencher, quand ce sera possible, par annulation de Pouvoir et ou destruction de Sbire, le mot clé Unleash au détriment d’attaques à lancer contre la Nemesis. Ce choix permanent apporte le niveau de tension nécessaire pour se concentrer au maximum.

Qu’avez-nous dans le deck Nemesis ?

Tier 1 Rageborne

Des réjouissances mais ce n’est que le Tier 1 alors c’est plutôt facile. L’ordre ne sera jamais le même et les effets peuvent varier.

C’est le temps par exemple, soit deux tours de l’Ordre de Tour, pour construire son pool de gemmes même si au fil de la partie vous allez consolider votre potentiel.

Vous allez donc encaisser un Strike (priez pour avoir un peu de chance) et un Unleash. L’ordre de tirage est important car il peut accentuer ou non les effets. Le Sbire Provoker va générer au moins un dégât sur Gravehold (car la Nemesis est mise en place avec un token) mais si l’attaque est piochée en amont vous placez un token sur la Nemesis, les dégâts sont portés à 2 et si par malchance vous avez deux cartes Nemesis dans la défausse de l’Ordre de Tour les tokens passent à 4 soit 4 dégâts et un Strike à la fin du tour de la Nemesis. La partie peut donc mal s’engager pour un Tier 1 sans compter que cet ensemble est complété par une carte basique tirée au hasard.

Vous pourriez par exemple piocher ce Pouvoir basique qui nécessite de dépenser 6 Aether afin d’éviter le déclenchement deux Unleash de la Nemesis.
Ce pouvoir s’initialise avec deux jetons il sera donc exécuté après avoir tiré deux cartes supplémentaires Nemesis du deck Ordre de Tour.
Si par malchance cette carte est tirée dès le départ, suivie de près par l’attaque, et pour couronné le tout, finir par le Sbire : vous allez subir un sacré coup au moral.
Si vous vous projetez (non pas la tête dans le mur) un peu vous constaterez qu’il sera difficile de produire 6 Aether en début de partie et que l’effet direct de cette carte impose un ralentissement de votre progression.

Tier 2 Rageborne

Le Tier 2 devient plus difficile à anticiper car il est composé de 3 cartes du deck Nemesis et trois cartes du deck basique.
Les deux cartes Pouvoir sont particulièrement punitives.
La première carte demande une anticipation sur la production de charge (au moins deux) lors du Tier 1 et début Tier 2 car il faudra activer l’effet POUR ANNULER (TO DISCARD). Provoquer l’effet Unleash quatre fois va impliquer le tirage d’une carte Strike – on évite autant que faire se peut.

La deuxième (qui vous fera autant de dégât que de token Fury sur la Nemesis) fait très mal car, à ce stade, il y aura au moins deux ou trois tokens. La condition pour défausser la carte est normalement acceptable.
Encore une fois il y a interruption dans votre progression pour gérer les menaces.

Le Sbire n’est pas la plus grande menace mais ne tardez pas à vous en débarrasser rapidement. Lorsqu’il devra être activé Michel POULET préfèrera les dégâts directs sur Gravehold.


Sans dévoiler toutes les cartes possibles du deck basique Tier 2 voici la plus pénible, plutôt orientée multijoueur, qui sera très difficile à gérer avec un seul Mage.
Un seul token sur le Pouvoir donc très peu de temps pour y faire face.
C’est désormais très difficile à anticiper et il ne faut pas hésiter à sacrifier quelques gemmes (le plus possible) pour limiter les dégâts sur Gravehold.
En plus de griffer Rageborne va vous pulvériser, le nom du Pouvoir est parfaitement choisi, il s’agit d’environ la moitié de la résistance de Gravehold. À ce stade votre mage doit produire des dégâts conséquent les sbires possèdent désormais entre 9 et 11 points de vie.

Tier 3 Rageborne

Le Tier 3 – La punition.
On passe à la vitesse supérieure avec un Sbire qui devrait être géré si vous êtes au point au niveau sortilège car avec 16 points de vie il va falloir envoyer sérieusement. Le Sbire génère un Strike à chaque phase de Nemesis, autant dire que si vous êtes borderline c’est terminé les vacances dans la grotte.
L’attaque devrait générer un Strike également mais surtout vous faire perdre un temps précieux car la quasi totalité de la main va y passer.
Le Pouvoir est gérable et c’est prioritaire mais il reste tout de même acceptable.
Ce Tier n’a rien d’anticipable car à ces trois cartes il faut associer la totalité (soit 7 cartes) du deck basique dont voici un exemple

Je vous présente Jagged One, il a l’air un peu bourru comme ça avec sa tête de rocher mais en fait c’est un sacré tonneau. Il est tout de même moins destructeur que son acolyte Avatar of Wrath qui lui devra être éliminé dans les meilleurs délais.
Jagged One peut occuper le terrain quelques temps et normalement le Mage doit posséder une puissance de frappe relativement haute
.
C’est surtout l’amorce du Tier 1, la gestion du Tier 2 qui conditionne la suite de la partie. Vous allez prendre de sérieuses attaques qu’il faudra encaisser, Gravehold doit flirter avec le seuil critique de 0 point de résistance.

Alors comment aborder ce combat ?

Dans un premier temps nous allons construire un marché :

  • 3 Gemmes
  • 2 Reliques
  • 4 Sorts

Commençons par l’offre des Gemmes qui constitue le socle de votre progression.

C’est la Grappe de Diamant (Diamond Cluster) qui est ciblée en priorité. Elle est relativement coûteuse mais, lorsqu’elle est jouée en double, les gemmes apportent un gros pool d’Aether.
La Gemme V’riswood Amber propose un effet intéressant car elle devient jouable au prochain tour, c’est facultatif et implique d’anticiper les cartes à venir.

La Gemme Jade est basique, rien de particulier à ce niveau, vous pouvez hésiter entre une charge et cette Gemme.

Nous allons cibler en priorité Diamond Cluster et la V’riswood Amber pour permettre l’achat des gros sort (ou plusieurs intermédiaires) et se donner la capacité de payer les coûts relatifs aux annulations de Pouvoir.

C’est dans les premiers tours que le Mage commence à construire sa réserve pour ensuite être à l’aise et augmenter sa puissance de frappe.

Passons ensuite aux deux reliques

Le Vortex en Bouteille (Bottled Vortex) va permettre de nettoyer son deck pour augmenter sa rotation. En milieu/fin de partie les Gemmes du set basique ne sont plus vraiment efficaces et utiles, les Étincelles (Spark) non plus.

Vous aurez peut-être l’occasion d’en acheter une ou deux dans la partie. Attention cependant car une attaque du deck Nemesis impose de mélanger la défausse et le deck joueur pour aboutir sur la destruction de plusieurs cartes. Avec deux Bottled Vortex vous perdriez dix cartes, c’est énorme et pourrait déstabiliser le rythme de votre deck.
Michel POULET défausse plutôt les Étincelles (Spark) pour garder les Gemmes et anticiper l’arrivée d’un Pulverizing Ray.

La relique essentielle dans notre combat est le deuxième choix : La Focalisation d’Orbe (Focusing Orb). Plutôt orientée multijoueur/support, cette relique va jouer deux rôles.

Dans un premier temps elle permettra le focus et l’ouverture de votre dernière brèche et ensuite de la troisième.

Ensuite, et en la détruisant, vous maintenez le niveau de résistance de Gravehold. Le Mage va certainement finir épuisé et les dégâts reçus directement transmis à Gravehold (et doublés).

Étudions l’offre de sort

En considérant le sort déjà présent avec les reliques dans l’image précédente, l’offre se compose en trois idées :

  • Augmenter sa puissance progressivement en cherchant un combo entre deux sorts.
  • Faire des dégâts et soigner.
  • Faire de larges dégâts en fin de partie.

En commençant par Enflammer (Ignite) puis Flamme du Phoenix (Phoenix Flame) le Mage obtient la possibilité de générer quelques dégâts (2 ou 3 sur une brèche supérieure), gagner une charge et « comboter » pour obtenir des dégâts plus conséquents (4 ou 5 sur une brèche supérieure).

Le Vol d’Essence (Essence Theft) quant à lui génère des dégâts et donne l’opportunité de gagner une point de vie, si vous avez le timing pour le jouer régulièrement il peut permettre au Mage de tenir un temps précieux avant épuisement.

Enfin le Perspicacité Planaire (Planar Insight) qui génère peu de dégât dans des conditions simples peut produire jusqu’à 7 points de dégâts, il sera joué sur les brèches supérieures et plutôt en fin de partie pour achever vite la Nemesis car son deck ne sera plus gérable.

Finalement, comment s’y prendre au cours de la partie ?

Voici quelques conseils à appliquer pendant la partie :

  • Démarrer la partie dès le premier tour avec l’achat d’un Diamond Cluster puis d’une V’riswood Amber. Il faudra ensuite en jouant sur le placement dans la défausse lors d’un tour favorable acheter un deuxième Diamond Cluster pour déclencher l’effet. Vous achetez le Diamond Cluster, vous le placez dans la défausse et ensuite vous déterminez l’ordre de défausse des cartes vous pour placer les deux Diamond Cluster ensemble. Il est possible d’en avoir quatre en tout dans le deck, n’oubliez pas qu’il faut être capable de produire 8 Aether pour certains Pouvoir en fin de partie.
  • Commencez par acheter un Ignite car ce sort sera joué en premier pour générer des charges puis Phoenix Flame qui ne sera joué de manière situationnelle avec ou sans charge selon les dégâts à produire. Alternez l’achat de l’un et l’autre car Ignite participe aussi à l’augmentation des charges et potentiellement déclencher la capacité de Jain. Elle ne sera vraisemblablement pas déclenchée avant la fin de la partie en effet il faudra 4 charges pour répondre au prérequis visant à annuler un Pouvoir et les charges seront globalement utilisée par Phoenix Flame.
  • Il faut alterner les achats à partir de maintenant pour éviter l’encombrement dans votre main et laisser les perspectives ouvertes. Dans le même temps que le couple Ignite/Phoenix Flame vous devez acheter votre première Focusing Orb, il en faudra régulièrement jusqu’à la fin de partie. Vous l’avez compris c’est d’abord du focus puis vous pouvez les détruire quand toutes les brèches sont ouvertes. Ensuite vous pouvez vous doter d’une (voire deux dans toute la partie) Bottled Vortex pour détruire, depuis la défausse, deux Spark. Ne détruisez rien de votre main pour ne pas vous pénaliser et attendez d’avoir une défausse favorable pour la jouer – Bottled Vortex est tout de même à jouer selon votre intuition – vous pourriez viser la carte spécial de Jain (dans la main de départ) qui devient encombrante avec le temps.
  • Visez une ou deux Essence Theft dans la partie en commençant après les propositions faites jusqu’à maintenant, laissez quelques tours entre les achats pour alterner l’offre de votre deck.
  • Enfin votre puissance de frappe se placera dans Planar Insight qu’il faudra acquérir dès que possible à la suite des propositions précédentes. Vous devrez « sentir » le moment de focus Rageborne pour l’achever. En effet le Mage va se concentrer sur les menace du deck et grignoter quelques points de vie sur la Nemesis de manière opportune. Vers la fin du deck de la Nemesis vous ne pourrez plus faire face, le Mage sera surement épuisé et Gravehold à l’agonie.
  • Concentrez-vous sur les menaces pour les éliminer très rapidement, chaque action de la Nemesis vous conduit davantage vers la défaite. Le Mage sera épuisé avant la fin, faites en sorte que ce soit le plus tard possible. Évitez les effets Unleash au maximum quand vous avez le choix, annulez les Pouvoirs.
  • N’oubliez pas la capacité de Jain qui est dévastatrice, vous aurez certainement l’occasion d’en exécuter une à la fin.

Vous aurez de toute façon des décisions à prendre et il n’y aura jamais aucune certitude dans la partie. Tout dépend du rythme que vous imprimez, vous commencerez en vous disant que vous subissez pour au fur et à mesure commencer à avoir le contrôle grâce au choix et au manipulation du deck qui le cœur du mécanisme.

Cette proposition a été testé avec de nombreuses parties (20).

Une illustration en vidéo sera proposée dans quelques semaines.

Bonne chance !

Credits :

Année de Publication : 2016
Designer : Kevin Riley
Artistes :
Gong Studios
Scott Hartman
Publishers
Action Phase Games
Indie Boards & Cards
Angry Lion Games
Matagot
Portal Games

Soutenez les artistes et les créateurs de jeu en achetant leurs produits.
Les images de cette page sont produites avec les moyens du bord : une table, un téléphone, le jeu et l’huile de coude.

4 commentaires sur “Ongle Incarné (1)

  1. Intéressant, Michel marche sur mes plates-bandes avec un article réussi 🙂 Niveau strat je privilégierai le Bottled Vortex en deuxième main plutôt qu’Amber, soit Tour 1 : Diamond Culster, tour 2 Bottled Vortex, tour 3 Diamond Cluster, tour 4 je joue Vortex je pète deux cristaux et je reprends un Vortex, ensuite je me gave 🙂

    Les goûts est les couleurs 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Disons qu’il s’agit surtout de la découverte d’un jeu et d’un approfondissement dans ma réflexion. Avant de partir en vacances j’ai même capturé une vidéo ou je gagne par épuisement de deck (Jain ayant 15 points de vie et Gravehold 35), Jain terminant à 3 points de vie et Gravehold 11. La vidéo ne servant qu’à illustrer cette approche, on verra si elle sera retenue.
      N’oublie pas que ton blog m’a largement inspiré comme la représentation de ce je voulais réaliser (sans volonté de copier) et que mon plaisir ne réside que dans un seul souhait : donner envie de jouer. Concernant Rageborne, avec un seul Mage je n’ose pas trop laisser les menaces s’installer mais tu dois avoir raison, je vais tenter d’être plus audacieux 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oui j’ai remarqué une similitude dans la fiche technique 😀

        Félicitations pour avoir tenu tout un deck ! Je gagne rarement ainsi. Tu peux essayer avec Nym, il aime bien faire défausser pour accélérer la fin de partie 🙂

        Bel article en tout cas, et j’espère que tu as compris que je disais tout ça avec bienveillance 😉

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.